Nous contacter


Offres de services

catalogue prestations avril 2014

Catalogue des formations

Catalogue des formations 2016_2017

 


Vous satisfaire : notre priorité !


Bienvenue à la Ferme : la marque des Chambres d'Agriculture
marché producteurs de Pays


Rejoignez nous sur Facebook



Le 24/12/2014 11:20 Il y a : 3 année(s)

Les salariés de la Chambre d’Agriculture de Lozère s’inquiètent pour leur avenir et celui de leur structure

Catégorie : Actu Internet

Par le projet de loi de finances 2015, l’Etat prévoit de réduire son déficit en se servant, entre autres, directement dans les caisses des Chambres d’Agriculture.

Est-ce légitime ? dans la mesure où les ressources de la Chambre d’Agriculture de Lozère proviennent :

  • Pour 65% de ressources issues directement du travail des salariés; dont 38% de prestations et 27% de divers contrats,
  • Et pour seulement 23% de l’impôt, celui-ci devant notamment permettre d’assumer les missions toujours plus nombreuses que délègue l’Etat (sans en garantir les financements).


Pour l’Etat, cela représente une goutte d’eau dans la réduction du déficit. Pour la Chambre d’Agriculture de Lozère, c’est l’équivalent de 43% de son budget annuel qui devra être versé à l’Etat en 2015, soit plus de 2 millions d’euros. Ce projet est inconcevable et ne pourra pas être supporté par la Chambre d’Agriculture de Lozère et ses salariés.

Rappelons que la Chambre d’Agriculture a été créée pour les agriculteurs et fonctionnent grâce à eux.

Dans un contexte économique et social difficile, est-ce pertinent de mettre en péril une structure déjà affaiblie ? Quelles seront les conséquences sur l’emploi ?

Demain, comment assumer les missions de service public transférées par l’Etat ? Comment accompagner le développement agricole dans un contexte économique et réglementaire difficile ? Comment maintenir un service de proximité à Florac, Langogne, Marvejols et Saint-Chély d’Apcher pour l’ensemble des acteurs du monde rural ?

L’ensemble du personnel de la Chambre d’Agriculture de Lozère refuse ces prélèvements injustes, insupportables et disproportionnés et demande à M. le Préfet de Lozère de défendre la situation spécifique de la Chambre d’Agriculture de Lozère.

L’ensemble du personnel de la Chambre d’Agriculture de Lozère

 

 


Mentions légales | Crédits |  Contacts |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS